ENTERPRISE RESOURCE PLANNING

SAP, leader mondial incontesté du domaine, revendique 24% de parts de marché contre 12% pour Oracle et 6% pour Sage (source : Gartner Group 2014). Ces chiffres font référence au chiffre d'affaire (le marché est estimé à USD 26 milliards) et non au nombre de systèmes implémentés : comment les comprendre ?

Pour conserver sa prépondérance, SAP a d'abord multiplié les acquisitions stratégiques : l'éditeur a par exemple acquis en 2002 TopManage Financial Systems rebaptisé immédiatement SAP Business One. Il a ensuite abaissé en 2009 le seuil de chiffre d'affaires qui définissait la PME, de 1 milliard d'euros il est passé à 500 millions.

SAP préconise maintenant d'implémenter Business One sur les petites structures qui échangeront les données avec la maison mère. Fini le temps où elles étaient exclues du périmètre d'implémentation de SAP !

Vue business ou simplement logique financière ?
La croissance externe de SAP s'est accélérée avec les acquisitions de Business Objects (2008), Sybase (2010), Success Factors (2011), Ariba (2012), puis Hybris, Kxen et Ideal (2013). Et le Progiciel de gestion SAP R/3 de ne plus représenter que 30% du chiffre d'affaires de SAP !

L'époque des grands projets de déploiement des ERP est donc définitivement révolue.
Le marché du Conseil doit s'adapter à cette nouvelle donne : finis les projets avec une pléthore de jeunes consultants fonctionnels essayant d'adapter l'entreprise au fonctionnement prédéfini d'un ERP. Bienvenue aux projets où la compétence métier vise à rendre au client la maîtrise de son système, avec une nouvelle typologie de consultants : ingénieurs civils certifiés SAP SCM ou PLM, MBA ou experts-comptables certifiés FI/CO, etc.

Depuis 2003, date de la création de notre division ERP Consulting, nous capitalisons sur des Consultants expérimentés (expertise métier supérieure à 20 ans) et issus des meilleures écoles.
 

Télécharger la plaquette
 

Nos références SAP